Skip to Content

Blog Archives

Ce qu’on ne vous dit pas avant de devenir parent

Avant de devenir parent, il y a pleins de choses dont on n’avait pas été prévenus. En voici une liste non exhaustive !

1.Vous allez forcément faire mal à votre enfant, sans faire exprès, à un moment ou à un autre. Vous aurez ensuite l’impression d’être le pire parent que la Terre n’ait jamais portée.

2. L’intimité que vous aviez en allant aux toilettes ne sera plus. Jamais.

Les enfants

3. Vous serez obligé-e de finir tous les trucs dont vos enfants ne voudront plus : petits pots, légumes, pâtes… Le tout fourni avec de la bave de bébé.

4. Votre voiture ne sera plus jamais propre.

Ils ont l’air sages sur la photo, mais il y a cinq minutes ils ont renversé leur jus d’orange.

5. Malgré tous vos efforts, ils mettront indéniablement la main sur votre téléphone. Et il ressemblera à ceci :

téléphone de parent

11. Dès que vous aurez une envie de chocolat ou de bonbon, il faudra agir comme si c’était un produit de contrebande.

parent : se cacher pour manger

12. Vous devrez vous habituer à avoir des photos peu flatteuses de vous.

Du moment que votre enfant regarde, la photo est réussie !

13. Votre enfant viendra vous réveiller à 3h du matin pour avoir un verre d’eau et se sera rendormi quand vous lui apporterez.

L’avantage c’est que le verre d’eau sera pour vous.

14. Il faudra convaincre votre enfant d’essayer de faire pipi (envie ou non) avant de quitter un endroit qui a des toilettes.

Votre enfant n’aura probablement pas envie d’y aller jusqu’à : « IL FAUT QUE JE FASSE PIPI MAINTENANT JE PEUX PAS ME RETENIR TROP TARD ».

15. Vous vous ferez avoir par la « mignonitude » de votre enfant. Son arme la plus redoutable.

« Non, on a dit pas de bonbon. Non, j’ai dit non. Bon ok, prends en un. »

16. Vous deviendrez vos parents.

A un moment donné, vous vous surprendrez même à dire « Attention, je compte jusqu’à 3 ! »

17. Votre style de danse sera catégorisé à tout jamais comme « la danse de papa » ou « la danse de maman ».

18. Acheter quelque chose pour votre enfant vous fera mille fois plus plaisir que de vous acheter quelque chose pour vous.

19. Vous passerez forcément par la case « embarras » : à un moment ou un autre, votre enfant dira/fera quelque chose de très gênant en public.

20. Et enfin, ça vaudra vraiment le coup.

0 0 Continue Reading →

Préparer son enfant à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite soeur

Après votre divorce, vous avez retrouvé l’amour et l’avez présenté à vos enfants. Mais votre nouvelle romance ne s’arrête pas là… Vous avez en effet prévu de pouponner à nouveau. Afin que tout ce passe au mieux, voici nos conseils afin d’aider votre/ vos aîné-e-s à accepter au mieux votre futur enfant.

Si un nouvel enfant est une nouvelle source de bonheur, cela s’accompagne généralement d’une nouvelle organisation pour gérer au mieux votre petite famille. Également, consacrer du temps au-x plus grand-s pour le/les préparer à cette arrivée afin qu’il-s accueille-nt bien la nouvelle, puis le nouveau membre de la petite famille. D’ailleurs, si vos enfants peuvent sembler réticents à l’annonce de la nouvelle, ils se rendront très vite compte qu’avoir un petit frère ou une petite sœur est une très bonne chose pour eux. Mais comment leur en faire prendre conscience ? Voici nos astuces.

La magie des livres

C’est bien connu, les enfants adorent quand on leur raconte des histoires. D’ailleurs, leur magie est également lié au fait que les enfants s’identifient à leurs héros favoris. Au détour d’un livre, vous pouvez annoncer la nouvelle aux enfants, d’autant plus que beaucoup de livres traitent ce sujet. En s’identifiant au personnage principal, vos enfants comprendront que c’est une excellente nouvelle et en seront d’autant plus excités.

Du bon temps pour votre enfant

Vos ou votre aîné-s a l’habitude d’être votre principal centre d’intérêt. Il va donc de soit qu’il aura besoin d’être rassuré quant aux changements qui vont se produire à l’arrivée du bébé. Certes, le bébé deviendra une nouvelle source d’attention et il faudra s’en occuper au mieux. Mais il ne faudra pas pour autant oubliés les plus âgés, en leur consacrant du temps pour leurs activités favorites. Vous passerez probablement moins de temps avec vos aînés, essayez de faire en sorte que chaque seconde passée à ses côtés soit unique ! Un temps consacré en tête à tête permettra également de freiner les sentiments de rivalité et de jalousie. Car oui, il est possible que vos enfants ressentent ces sentiments… A vous de les rassurez !

Soyez présent pour lui

La présence c’est certes, consacrer du temps à son enfant, mais aussi être à son écoute à n’importe quel moment de la journée. N’ayez donc pas peur de répondre autant que possible à toutes ses interrogations concernant la grossesse et l’arrivée du bébé, aussi loufoques soient-elles. Vous pouvez également prendre les devant en anticipant ses questions (Pourquoi un nouvel enfant alors que je suis déjà là ? M’aimeras-tu autant ? etc.) afin de le rassurer.

Impliquez-le !

Il sera d’autant plus pressé d’accueillir sa/son petit-e sœur/frère s’il se sent impliqué dans son arrivée. Vous pouvez l’impliquer dans les préparatifs, mais également rendre son arrivée concrète. Par exemple, au lieu de l’appeler « le bébé », dîtes « ton petit frère/ta petite sœur », voir même son prénom s’il a déjà été décidé ! En parlant du prénom, vous pouvez demander à votre aîné ce qu’il en pense. Expliquez-lui aussi qu’un nouveau né est fragile et qu’il faudra qu’il attende avant de pouvoir jouer avec. Il devra le traiter avec douceur, vous pouvez lui montrer, à l’aide d’une peluche ou d’une poupée, comment le porter par exemple. Votre enfant se sentira fière dans son rôle de grand frère/grande sœur.

S’il veut râler, laissez-le

Votre enfant aura peut être envie de râler, de faire par de son mécontentement, de sa jalousie… Laissez-le faire. Il a besoin de s’exprimer. Écoutez-le, rassurez-le et dans quelque mois, tous ses doutes se seront dissipés !

0 0 Continue Reading →